mardi 2 octobre 2007

Bon, vu que j'ai du ressortir les photos de ce week end pour les montrer à ma mère, j'ai décidé que j'allais les mettre ici aussi, pour la peine.

C'était à la remise des prix du concours de graphisme "Tous différents Tous égaux", et malheureusement j'ai réussi à faire aucune photo d'Olivier :/
Mais lui en tout cas s'en est donné à coeur joie !

On a du attendre des heures pour que la remise des prix arrive, et pour faire passer le temps on a eu droit à des animations, comme cette chorale de gosses qui venaient de jesaisplusoù pour nous faire écouter les chansons de leur CD (waouh ! un concert !).




Puis il y a eu un défilé de lauréats, appellés les uns après les autres, et Olivier était impatient de me voir monter sur scène alors que moi j'étais morte de trouille ^^. Surtout à la vue des deux animateurs (la dame à gauche c'est la traductrice pour sourds muets :) ), qui posaient que des questions stupides. D'ailleurs j'y ai eu droit aussi "Alors, que représente ton affiche ?" "Ben... un embryon..."




Et bien entendu, pour me déstabiliser, Tristan avait décidé de m'appeller, faisant vibrer mon portable et chassant le peu de concentration que j'avais.
On me laissa enfin partir, sauf que j'ai pris la mauvaise direction, car je partais sans mon cadeau (bonjour les gaffes).
Une gentille dame blonde (bavez pas, j'lui donne 40 ans) me remet mon ordinateur, et avant que j'aie pu faire quelques pas, un type me saute dessus pour me demander une interview.
Machinalement j'ai dit oui, pensant qu'il s'agissait d'une interview pour un journal ou magasine quelconque... donc je l'ai attendu, avec Olivier, qui passait le temps en me photographiant à mon insu:



ERREUR !!! Ce fourbe de journaliste travaillait avec... un caméraman ! Vous ne pouvez pas imaginer mon désespoir quand j'ai compris que j'allais être seule sous les projecteurs...


Le type pensait que j'étais graphiste. Il pensait que j'vais plein de projets artistiques en tête et tout... j'vous dis pas le blanc qu'il y a eu quand je lui ai dit que, non, je n'étais pas graphiste, mais étudiante en médecine. Puis il a posé plein d'autres questions sans grand intéret, auxquelles je répondais brièvement, et qui étaient suivies elles aussi de blancs.

Bref, la conspiration pour me mettre mal à l'aise et m'empêcher de m'enfuir avec mon ange n'était pas finie. Juste après le journaliste m'a demandé de me mettre devant mon affiche pour faire quelques prises de vue bizarres.

Et Olivier en a encore profité !




Bref, cette journée s'est quand même bien finie =)

On est partis et on s'est récompensés avec 11€ de bonbons:

2 commentaires:

Olivier a dit…

Mais nan voyont ; c'etait juste parceque tu voulais a tout prix etre prise en photo ;p

Sinon tu as oublié de parler du discourt de Roseline Bachelot ( notre ministre des sports , de la jeunesse et de la santé ) . Et des petits jeux aussi , c'etait marrant .

Sinon c'était super ma déesse mreoooow =) ( un peu trop long par contre , on en voyait pas le bout )

Panoramix a dit…

Moi? déstabiliser? J'suis désolé mais j'ai appellé qu'une fois dans la journée et il faut que ça soit au moment où tu fais la pitre sur scène !

Sinon encore félicitations pour ton affiche :-p