samedi 22 septembre 2007

Les Phoenix

On les appelle les Phoenix.

Ce sont des danseurs de rue talentueux, magnifiques dans leurs costumes argentés, brûlant vifs durant leur unique représentation.
Les flammes, bleues et blanches, situées au niveau des bras et des jambes, sont commes des ailes qui accompagnent leurs gracieux mouvements.
Ces hommes de spectacle ne vivent et travaillent que pour ce moment de gloire surnaturelle, l'achèvement d'une vie entière à supporter la douleur pour savoir la surmonter lors de leur funeste spectacle.
Ces artistes sont respectés et admirés, autant pour leur talent que pour leur don de soi, car ces spectacles de rue sont évidement gratuits, et souvent animés par de la musique, jouée par d'autres Phoenix. Aucun des musiciens n'acceptera d'argent, si bien que même les autorités politiques, religieuses et médiatiques ne peuvent s'offrir la mort d'un de ces danseurs du feu. Leur proposer de l'argent est même considéré comme un affront, car il limiterait la mort à un simple spectacle et en enlèverait toute la dimention spirituelle. La mort est leur art.
Un Phoenix vit et meurt où il le souhaite, et souvent dans des ruelles mal éclairées, privées de toute vie, où seuls les gens vivant encore à même la terre peuvent profiter de leur art. Ils sont libres de tout, rien ne peut les contraindre à faire quelques chose qu'ils n'ont pas choisi. Leur détermintation défie toute imagintation, c'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont Phoenix. Quiconque se lance dans cet art en étant simplement suicidaire n'y arrivera pas, car c'est le travail de toute une vie de souffrances, ainsi que d'amour de l'art et des autres.
Ce sont des marginaux, parfois considérés commes rebelles dans cette société où "Argent" "Religion" et "Sexe" sont les maîtres mots...


PS: Pour avoir l'ambiance, écoutez Deo: Supermodified (je peux vous la passer).
La scène se passe la nuit, ambiance noire et bleue dans des ruelles mal éclairées où les batiments sont trop hauts pour laisser voir le ciel.
Imaginez la danse d'un Phoenix à partir de 1:08, ou même avant, ou à 2:45, comme vous voulez, soyez imaginatifs j'vais pas tout dicter ;)

PPS: Imaginé pendant ma période mélanco-dramaco-apocaliptique de début Août.

5 commentaires:

6 to 9 a dit…

houa! ca doit être cool la vie de phoenix : se devouer pour l'art , c'est digne de H.I.M. héhé :)

Helly a dit…

Quand j'disais qu'il était amoureux... snif...

6 to 9 a dit…

mais nan rolalala tout de suite ^^ c'est de toi que je suis amoureux ma déesse :$

Elyon a dit…

Aucune preuve !

6 to 9 a dit…

mreoooow je dirais : regarde autour de ton cou =) un ange a déposer un bout de son coeur dans cette parurre ^^

Et puis il n'y a que toi qui me fait rever comme ca ma déesse ...