samedi 15 septembre 2007

Le 04/09/07

Ma vie a changé.
J’ai enfin mon appart’, je suis en fac de médecine, et je suis triste.
Pourtant, tout c’était bien passé ou presque hier.
Je ne me suis pas trompée de bus, j’ai découvert que j’étais pas inscrite au tutorat, je me suis rapidement fait des copines (elles étaient seules elles aussi alors je les ai embarquées avec moi), on a fait un tour en ville l’aprem, etc…
Mais quand je suis rentrée, je me suis allongée sur mon lit et j’ai laissé couler ma tristesse.
Je suis seule à présent, loin de ceux que j’aime, et je n’ai même pas le net pour les contacter. Heureusement qu’il me reste le téléphone. D’habitude je suis partisane de la solitude, je l’apprécie quand c’est une solitude choisie, et elle a l’air de l’être… mais je n’ai pas demandé à être aussi isolée, larguée en pleine nature hostile. Hostile, oui, car la fac de médecine ça promet d’être hyper dur, et on m’a dit qu’il y avait une grosse vague de déprime en novembre, j’y couperai pas.
Maintenant, je rentre chez moi et je n’ai personne à qui parler, pas même un animal pour me tenir compagnie. J’ai juste ce bazar qui traîne un peu partout, de la paperasse dont je ne sais que faire, des pages entières de cours à recopier sur l’ordinateur, ma salle de bain dont j’inonde la moitié quand je prends une douche…
Au moins, pour me sortir de cette sinistre ambiance, il y a mon ange qui m’appelle. Il me change les idées pendant quelques heures, il me fait rire, j’écoute ses histoires et je débite parfois mes complaintes. On a beau être loin, on reste proches. Je l’aime.
Bon, il est 7h17, je dois aller prendre le bus (qui est lui aussi sinistre), bye.

19h33, je viens de rentrer.
Non, pas de cours, mais de 3h de ‘‘repérage’’ dans Nîmes. Je suis allée voir si le cybercafé était ouvert (même pas), si je pouvais faire ma carte de bus (il y avait une queue de 10 mètres devant le kiosque), j’ai retrouvé la Coupole et un magasin sympa où j’étais allée avec ma grand-mère maternelle. Inutile de dire que mes pieds sont en feu. Mais pour me récompenser, je me suis acheté deux bagues d’oreilles (oui Olivier, j’te recopie même si t’es un schtroumpf ;p) parce que j’avais envie d’essayer ^^.
Bref, humeur revenue. Pour combien de temps, ça je ne le sais pas, mais demain ça devrait aussi aller car mon grand-père vient installer quelques trucs, ça me fera de la compagnie. Mais j’dois ranger mon bazar avant qu’il vienne, sigh… Et jeudi je verais peut être ma mère, mais s’pas sur du tout. Par contre, jeudi, j’ai encore cours d’anatomie, la matière qui m’a littéralement foutu le moral à 0… pas grave, I’ll survive, et j’ferai partie de ceux qui auront leur année !!!

PS: Comment ça lunatique ?

4 commentaires:

Olivier a dit…

Mreooow ton ange sera toujours la au plus profonds de ton coeur et bientot entre tes bras , et sache que ton ange pense a toi chaques secondes et qu'a chaques fois qu'il tourne son visage vers le ciel pour esperer ou prier , il pense a toi pour que tu lui prodigue un de tes nombreux miracles Ô ma déesse =) .

Elyon a dit…

Mreooow, j'ai hâte de te revoir mon ange, je n'ai pas de miracles à prodiguer mais je ferais ce que je peux pour te faire rêver un peu plus ;)

Olivier a dit…

mreooow rien que de t'entendre ou d'être dans tes bras est un vrai bonheur pour moi mreoooow =] .

Elyon a dit…

Il en est de même pour moi =)
Et dans 2 semaines... ;)